« Fragmentation des Cœurs », voilà le titre du court-métrage qui a été diffusé une semaine durant au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Jean de Maurienne par l’initiative de professeur de lettres Monsieur David CHAMBEROD lors justement, du dit : « court-métrage », au sein de la classe de Seconde Littérature et Société, (LS) de l’année scolaire 2017-2018.

Au cours de cette dernière, nombreuses étaient les classes du lycée à venir assister aux diffusions, accompagnées de leurs professeurs.

Ne nous le cachons pas, le résultat de ces un an de travail a, à notre grande et agréable surprise, suscité des réactions, de types émotionnelles, dont ces émotions si je puis me permettre étaient : « à leur comble ! ».

Des spectateurs (élèves) ont pris leur courage à deux mains ainsi que la parole, puisqu’ils se sont livrés devant tout le public présent dans la salle et ont partagé leur(s) triste(s) expérience(s) (passée(s)) de leur cœur : « FRAGMENTE ! »… !

L’équipe reconnaît avoir la fierté (malheureusement, en vue du sujet traité), d’avoir su et pu apporter son aide, son soutien ainsi, il est important de le dire, qu’une véritable : « libération psychologique » et bien entendu, personnelle, de soit même, même au sein d’un groupe, comme de leur classe par exemple, à toutes celles et ceux souffrant ou ayant souffert de cette véritable « intenable » et « dangereuse » situation qu’est le : « HARCELEMENT (SCOLAIRE) » !

Après chaque diffusion avait lieu l’intervention, approfondie, d’une psychologue, Madame TASTARD travaillant au Point Ecoute Familles Parents Jeunes, à : 42 Place du Marché Saint-Jean de Maurienne, énonçant le : « pourquoi du comment » du harcèlement (scolaire) sous tous ses aspects ainsi que les conséquences et les moyens pour y remédier.

Suivait le discours du référent lycée/gendarmerie, l’adjudant BERTOLET énonçant plus particulièrement les faits judiciaires et par cela les conséquences du harcèlement (scolaire), mais aussi l’aide que cette brigade spécialisée pour mineurs peut apporter au profil de ces derniers.

Vidéo du Teaser :

Ce film, c’est toi, c’est moi, un jour, une année, quand tu as souffert des autres, que tu as supporté les dents serrées le harcèlement scolaire, sans rien dire. Ce film, c’est toi et moi, et je te donne la parole. »